L’histoire avant nous

Quand l’hôtel accueillait les pionniers de la céramique

La façade principale de l'Hôtel de Charme Laveno retrace le passé industriel du bâtiment, qui abritait autrefois une des plus importantes usines de céramique. Fondée en 1856 par Revelli, Caspani et Carnelli, la Società Ceramica Italiana, qui a toujours été sous la direction artistique de grandes personnalités, s'est distinguée dans le monde par ses créations qui ont pris la forme d'objets les plus variés. Suite à l'absorption par la société Richard-Ginori en 1965, la vaisselle de la société de Laveno a commencé à être exportée vers les pays d'outre-mer et à occuper les élégantes tables des grands navires.

Là où la matière première et l'habileté manuelle des artisans ont constitué le meilleur point de départ d'une importante aventure entrepreneuriale, c'est la rencontre entre le génie des différentes personnalités artistiques qui a déterminé son véritable succès. Dans ce flux continu d'inspirations, le travail du directeur artistique Guido Andlovitz dialogue avec la pensée du grand designer Giò Ponti, actif chez Richard-Ginori avant même la fusion.

Né sur les rives du lac Majeur, il a magnifié l'art de la céramique lombarde.
Guido Andlovitz

Dès les années 1920, Andlovitz, directeur artistique de la S.C.I., fait de la céramique sa forme d'expression créative. Toujours à partir de la tradition locale, il expérimente l'innovation avec des modèles à l'humour élégant et à l'originalité raffinée.

Le céramiste hors des sentiers battus : briser les règles pour créer des pièces uniques.
Antonia Campi

Embauchée en 1947 par la S.C.I. comme ouvrière, elle est remarquée par Andlovitz qui la laisse libre de concevoir de nouvelles formes artistiques. Ses objets ont des lignes souples et plastiques, et reflètent le désir constant de l'artiste d'expérimenter.

L'artiste qui a inséré des éléments classiques dans l'art céramique de Laveno.
Angelo Biancini

Collaborateur d'Andlovitz dans la direction artistique, il démontre son habileté incontestable dans la statuaire de petit, moyen et grand format. Ses œuvres se distinguent par leurs formes plastiques et la qualité de la gamme de couleurs.

L'empreinte Liberty dans la production de la S.C.I.
Giorgio Spertini

Connu pour ses qualités décoratives qui l'ont amené à travailler à la S.C.I. de 1877 à 1907, il est l'auteur de rares exemples de céramique Liberty italienne. La pièce maîtresse de ses créations est un vase en céramique émaillée bleue avec un cadre en métal doré conservé au Musée de la Céramique de Cerro.

Le peintre passionné par le style floral.
Giancarlo Jacopini

Présent dans la Société italienne de céramique fin XIXe début du XXe siècle, il décore les objets de paysages dans le goût du XIXe siècle, d’éléments floraux et de natures mortes. Ses œuvres sont aujourd'hui conservées au Musée de la Céramique de Cerro.

Ce site utilise des cookies pour assurer la meilleure fonctionnalité. Veuillez noter qu'en cas de désactivation, la fonctionnalité complète du site peut ne pas être garantie.